Pendant mes heures infructueuses de mise à jour du blog, Gilles Béné et Clairette, visite la ville.

Atar et la population, pour ce que nous en avons vu, sont d'un abord peu avenants.

Il faut creuser pour découvrir la gentillesse des gens.

 2018 02 05 Atar Chinguetti (2)

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (3)

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (4)

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (5)

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (6)

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (8)

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (8A)

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (9)

 

les paysages par contre, sont tout de suite plaisants.

2018 02 05 Atar Chinguetti (10)

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (12)

 

La tôle ondulée sur des dizaines de kms, est éprouvante.

2018 02 05 Atar Chinguetti (13)

 

 

Erreur de piste en recherchant le Fort Saganne.

 2018 02 05 Atar Chinguetti (14)

 

 

2018 02 05 Atar Chinguetti (15)

 

Après une nuit de repos à quelques encablures de la piste, nous approchons de Chinguetti,

le paysage a changé, nous roulons sur le sable.

 2018 02 06 Chinguetti (1)

 

Avant la ville il faut passer une dune, et ça passe pas trop mal ! 4X4 obligatoire.

2018 02 06 Chinguetti (2)

 

Arrivée de l’autre coté de l’oued qui sépare le vieux village du « plus récent »,

les vendeurs se déchaînent. Béné la malheureuse, est vite repérée comme cliente potentielle.

2018 02 06 Chinguetti (3)

 

2018 02 06 Chinguetti (4)

 

A l’école du jeune doué, Clairette continue sa distribution de fournitures scolaires, offertes par des commerçants de Valréas

2018 02 06 Chinguetti (5)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (6)

 

Gilles est soulé par les cris. Béné est plus à l’aise.

 Béné (2)

 

 

Béné (1)

 

Avec Mohamed, un jeune qui nous sert de guide, nous visitons Chinguetti

Fidèle à sa réputation, la ville est très ensablée.

2018 02 06 Chinguetti (7)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (8)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (9)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (10)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (11)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (12)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (13)

 

Dans une des bibliothèques privées , Seïf nous fait découvrir ses trésors.

Personnage sympathique, qui maîtrise bien l’art de la communication.

2018 02 06 Chinguetti (18)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (19)

 

Habillé couleur locale, je ne me reconnais plus.

 2018 02 06 Chinguetti (14)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (15)

 

 

2018 02 06 Chinguetti (16)

 

Repas sur une petite terrasse (façon poulailler) dans la vieille ville.

Tagine Mauritanienne, frites poulet oignons, et petits légumes.

2018 02 06 Chinguetti (20)

 

La piste étant trop mauvaise, nous ne poursuivons pas vers Ouedane. et le Gued el Richat.

 

Retour vers fort Sagane, et les peintures rupestres que nous avions raté à l’aller.

 1

 

 

2

 

 

B (1)

 

 

B (2)

 

Nous prenons la piste de la fameuse passe d’Amogjar.

2018 02 07 Amogjar (1)

 

 

2018 02 07 Amogjar (2)

 

 

2018 02 07 Amogjar (3)

 

 

2018 02 07 Amogjar (4)

 

 

2018 02 07 Amogjar (5)

 

 

2018 02 07 Amogjar (6)

 

Si les paysages sont exceptionnels, les difficultés de la piste le sont aussi. Il nous faut 2 jours pour faire 100 kms de piste

2018 02 07 Amogjar (7)

 

 

2018 02 07 Amogjar (8)

 

 

2018 02 07 Amogjar (9)

 

 

2018 02 07 Amogjar (10)

 

 

2018 02 07 Amogjar (11)

 

 

2018 02 07 Amogjar (12)

 

 

2018 02 07 Amogjar (13)

 

 

2018 02 07 Amogjar (14)

 

 

2018 02 07 Amogjar (15)

 

Arrivé en bas de la passe, la piste est effondrée, et nous devons faire demi-tour.

 B (4)

 

 

2018 02 07 Amogjar (16)

 

Le passage est trop étroit, le mur qui soutient la piste s’écroule sous le poids du Sprinter.

Moment d’instance frayeur…Clairette a tellement peur quelle rend à la nature son petit déjeuner.

B21

 

 

B20

 

Il nous faut deux heures pour redresser avec prudence le camion, et refaire un sous bassement.

Heureusement les matériaux sont à portés de main.

B22

 

 

Retour plus tranquille vers Atar

B (3)

 

 

B (5)

 

 

B (6)

 

 

 

 

La suite au prochain épisode.

 

 

 

..